• Apple Music: 14.99$
  • Récompense du mois pour ma fille: 20.68$
  • Loterie: 2$
  • Total frivol: 37.67$
  • Épicerie (3x): 55.31$

Cette semaine a été sous le signe de l’influenza qui a terrassé mon chum. C’est lui qui est en charge de la cuisine à la maison: je fais l’épicerie 3 fois sur 5 – surtout pour faire mes 10,000 pas! – mais c’est lui qui épluche les circulaires, planifie les repas et les prépare. Donc avec mon homme couché les trois quarts du temps, disons qu’on a plongé pas mal dans nos réserves. On a quand même bien mangé, parce que le congélateur était plein de plats préparés à l’avance et congelés, mais mettons qu’on a mangé des saucisses à hot-dogs à plus d’une reprise. Et des oeufs. (Les oeufs = un des meilleurs rapports coût/protéines/calories. Je recommande.) Donc je suis quand même contente des dépenses très limitées, mais je sais que c’est pas quelque chose qu’on pourra répéter fréquemment, vu qu’aucun « gros repas » n’a été préparé. Il va mieux, heureusement!

Pas trop de frivolités non plus, je suis contente de voir que j’avais quand même bien estimé mes besoins. Apple Music est une dépense mensuelle que je questionne vraiment fréquemment, probablement trop considérant son petit poids sur mon budget. Je suis pas mal sûre que je n’achetais pas pour 15$ de musique par mois avant de m’y abonner, et je n’écoute pas non plus tant de nouvelle musique que ça. Mais mon chum s’en sert beaucoup pour travailler, pis des fois on a le goût d’écouter On ne change pas de Céline Dion sans nécessairement l’acheter, tsé? Bref, tant que ça rentre dans la frivolité, ça va.

Récompense mensuelle

Récompense mensuelle

Cette limite de 40$/semaine m’a aussi sauvé les fesses pour la récompense de ma fille. (Elle a droit à un cadeau de son choix – dans les limites du raisonnable – si elle va se coucher sans se relever pendant un mois.) La semaine dernière, j’étais prête à acheter la surprise sur laquelle elle avait jeté son dévolu, un film de Fée Clochette, mais j’avais pas le budget. Finalement, quelques jours avant la fin du mois, elle est tombée dans les catalogues LEGO et a finalement choisi la voiture électrique de Mia. En temps normal, j’aurais sûrement acheté les deux, pis gardé le film quelque part avec les milliers de surprises que j’achète sans y donner pour « pas qu’elle soit trop gâtée ». Bref. Le set est cool, en plus, et elle a réussi à le faire toute seule, du haut de ses quatre ans et quart, même si ça dit 6-12 sur la boîte. Maman est bennn fière.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someone